Archives pour mai 2011

Vient de paraître un excellent article dans la revue spécialisée Antiquités Brocante, n° 153 de Juin 2011. « Dans le secret des archives familiales ».

De très nombreuses illustrations, des conseils de toutes sortes. Un bon article de vulgarisation auquel nous avons modestement participé. La revue est disponible en kiosque au prix de 4,90 €.

Liszt à Victor Hugo

Quand Liszt écrivait des vers à Victor Hugo

LISZT Franz [Raiding, 1811 – Bayreuth, 1886], compositeur et pianiste hongrois.

Lettre autographe signée, adressée à « Monsieur Victor Hugo, Place royale 6 » . [Bernay, 31 mai 1834] ; 3 pages in-4° avec adresse sur la 4e page, cachet de cire rouge de fermeture, marques postales et cachet de Bernay du 31 mai 1834. « Je pense si souvent à vous, mon ami, vos travaux et votre persévérance sont si constamment présents à mon esprit et d’ailleurs je vous lis et vous relis avec tant d’obstination qu’il ne me serait difficile de résister au besoin que j’éprouve de vous écrire quelques lignes. Ce ne seront ni compliments ni flatteries, ni fades protestations d’amitié. Mais je voudrais qu’à travers l’insignifiance et la nullité des mots, vous puissiez voir un coeur loyal et dévoué, heureux et fier de vous comprendre souvent en vous aimant toujours. Quoiqu’habitants de Château, à une grande lieue de la ville, nous parlons beaucoup de vous ici (dans quel coin ou recoin n’en-parle-t-on pas ?) et c’est pour moi un plaisir extrême de batailler parfois avec ces braves gens et de les écraser impitoyablement avec votre nom et vos oeuvres. M. Auguste Leprévost, qui a le bonheur d’être du nombre de vos amis m’a chargé de vous remercier de votre bon souvenir. Il nous viendra probablement à la Chambre prochaine et il espère même qu’à la fin de la session vous pourrez nous donner une huitaine de jours pour parcourir à nous trois, une grande partie de la Normandie. Nous partirions ensemble et je vous reviendrais avec vous : ce seraient vraiment des jours de fête pour moi ! Nous marcherions du matin au soir, votre santé s’en trouverait bien je pense, vous devez même sentir le besoin de sortir un peu de Paris, car … vous avez en vous vivantes et pressées un monde intérieur d’images et de pensées, de sentiments, d’amour, d’ardente passion Mais ne voilà – t-il pas que je me prends à vous citer des vers de M. Victor Hugo ! Je vous ferai grâce des descriptions champêtres. Le pays me paraît généralement plus agréable que beau. Il y a peu de grandeur, peu d’effets de masses du côté que j’habite, mais Jumièges et les environs sont tout autres, et vous intéresseront. Adieu donc, mon ami. Je sais que vous n’aimez pas “faire des lettres” . Ne me répondez donc pas. Dans un mois au plus tard, je vous retrouverai place royale – vous aurez fait quelque chef d’œuvre d’ici là – ; en attendant, veuillez bien me rappeler au souvenir de Madame Hugo et recevoir de nouveau l’expression de mon admiration et de mon dévouement. F. Liszt. » Pièce exceptionnelle : les lettres de jeunesse de Liszt sont très rares. Le compositeur était alors âgé de 23 ans et Victor Hugo de 32 ans.

Nous n’avons jamais eu connaissance d’une lettre de Liszt à Hugo sur le marché des autographes !

Le marché des autographes et manuscrit est en pleine hausse et est décidément un bon placement.

Témoins ces manuscrits de Robespierre vendus hier chez Sotheby’s:

Un lot rare réunissant des discours autographes de Robespierre, des notes et une lettre a trouvé preneur à 750 000 euros plus les (énormes) frais de vente.

Il s’agit du «Discours des Jacobins sur la Guerre» prononcé le 25 janvier 1792 et du manuscrit du discours qu’il prononce la veille de sa mort, le 26 juillet 1794, dit «Discours du 8 Thermidor».

L’État français a exercé son droit de préemption. Cela permettra aux chercheurs de pouvoir étudier ces manuscrits. Espérons que nous pourrons prochainement les voir en ligne.

Le marché des autographes est en plein boom depuis quelques années. Le marché est surtout stimulé par des acheteurs français pour les manuscrits de l’hexagone. Le marché américain est lui surtout axé sur des manuscrits américains.

Mamie Doud Eisenhower

Madame Eisenhower utilise ici un très joli papier à lettre :

EISENHOWER Mamie Doud [Boone, Iowa, États-Unis, 1896 – Washington D. C, 1979], épouse du général et président Eisenhower.

Lettre autographe signée « M.D.E. ». 4 novembre 1976 ; 1 page in-8° sur un papier à lettre représentant la résidence Eisenhower de Gettysburg en Pennsylvanie. Sur une partie de golf avec le président Johnson. « Dear Mr. Pruett—There is little I can add to that you already have about President Johnson — One vivid memory was when President Johnson landed by helicopter right in front of our house at Eldorado Country Club just at dusk — (Spooky) —When the two gentlemen played golf together and […] through the kitchen to get to golf carts in the garage — was another time. M.D.E. » Très plaisant.

 

Autograph Letter Signed, « M.D.E. », on stationery bearing an image of the Eisenhower’s Gettysburg, Pennsylvania residence. One page, 7″ x 10″. Gettysburg, Pennsylvania. November 4, 1976. Eisenhower writes: « Dear Mr. Pruett- There is little I can add to that you already have about President Johnson- One vivid memory was when President Johnson landed by helicopter right in front of our house at Eldorado Country Club just at dusk- (Spooky)- When the two gentlemen played golf together and […] through the kitchen to get to golf carts in the garage – was another time. M.D.E. » Very Fine.

Vous pouvez acquérir ce précieux document historique au prix de 300 euros chez Arts et Autographes, 9 rue de l’Odéon – 75006 PARIS. Tél. : 33 1 43 25 60 48 Site internet : Autographe.com

Une bulle papale est un document qui est un acte juridique du pape par exemple une nomination épiscopale ou tout acte relevant du gouvernement pastoral de l’Église.

Nous vous proposons de découvrir cette bulle papale de Clément XII :

CLÉMENT XII (Lorenzo Corsini) [Florence, 1652 – Rome, 1740], pape.

Bulle du pape sur vélin avec sceau en plomb, attaché à un cordonnet. « 6 septembre ».In-folio, oblong. En-tête décoré de lettrines à la main. Nombreuses signatures. Le sceau en plomb est celui du pape Clément XII : «Clemens Papa XII ».

Cette bulle du pape est vendue.

9 rue de l’Odéon – 75006 PARIS.