Archives pour juin 2011

JAMMES Francis [Tournay, 1868 – Hasparren, 1938], écrivain et poète français.

Manuscrit en partie autographe signé et édition originale de son ouvrage biographique sur le cardinal Lavigerie. 2 volumes en maroquin rouge sous étuis. Importante biographie du cardinal Lavigerie [1825-1892], archevêque d’Alger à partir de 1867 puis chef de l’église d’Afrique, qui engagea un effort important d’évangélisation en Afrique, fondant notamment la société des Pères Blancs (1868), et s’illustra dans la lutte contre l’esclavagisme. — Le manuscrit est en grande partie autographe, signé en six endroits. Environ 130 pages in-folio dont environ 100 de la main de Francis Jammes et 30 dictées à sa fille Bernadette. Nombreuses ratures et corrections autographes, aussi bien sur les pages autographes que sur celles dictées. Le tout relié en un volume in-folio, maroquin rouge, dos lisse, plats ornés d’un listel vertical de veau crème entre deux filets dorés coupant un filet doré horizontal, encadrement intérieur de maroquin rouge où se poursuivent le listel et les filets des plats, étui. Sur la première page de titre, Jammes a précisé : « Hasparren. Basses-Pyrénées. Livre sur le cardinal Lavigerie commencé le 7 juillet 1926 », et a rappelé le lieu sur les pages de titre des deux autres parties du texte. Une note manuscrite, signée « Ginette Francis Jammes» et datée du 25 décembre 1942 à Hasparren, certifie l’authenticité de l’écriture du poète et de sa fille. Comparé à l’édition originale, le texte comprend de très nombreuses variantes (dans sa structure et dans le détail) dont plusieurs passages supprimés. En frontispice a été relié un portrait gravé du cardinal par Jasinski d’après Bonnat. — L’édition originale. Lavigerie. Paris, E. Flammarion, 1927, in-8° carré, (2)-201-(2) pages, maroquin rouge, dos lisse, tête dorée sur témoins, étui. Un des cinquante exemplaires de tête sur hollande. Portrait-frontispice à l’eau-forte tiré sur japon. On a relié en tête de cet exemplaire un manuscrit autographe de Francis Jammes (9 pages in-folio avec ratures et corrections), intitulé « Cambo» et correspondant au chapitre XVIII de Lavigerie. Il présente un état primitif du texte imprimé avec diverses variantes.

Vous pouvez être l’heureux propriétaire de ce document musée en l’achetant chez Arts et Autographes. 9 rue de l’Odéon-75006 PARIS. (Tél.: 01 43 25 60 48). Jammes: le manuscrit

Quelle émotion de trouver un document signé par Hemingway !

HEMINGWAY Ernest [Oak Parks, Illinois, 1899 – Ketchum, Idaho, 1961], romancier et nouvelliste américain.

Pièce signée. 4 janvier 1938 ; 1 page in-4°. Contrat signé sous forme de lettre par Gustavus A. Pfeiffer à Hemingway, lui fournissant 23 actions de la William R. Warner Company Inc. Le document est signé par les deux. Le document est accompagné d’une page faisant certifier devant notaire chaque signature et une lettre de Pfeiffer à Hemingway au sujet du patrimoine fiduciaire. Ce document a été signé après la publication de son ouvrage “Les neiges de Kilimanjaro”.

Ernest Hemingway contract signed, dated 4 January 1938. Headlined « Ernest Hemingway, Trustee », contract in the form of a letter by Gustavus A. Pfeiffer to Hemingway delivers 23 shares of William R. Warner & Company Inc. stock. Signed at the conclusion in black ink by Hemingway and in blue ink by Pfeiffer. In very good condition, with diagonal crease through last letter of signature, binder holes to left edge, paperclip impression to top edge and a bit of scattered light toning. Accompanied by a page notarizing each signature and a letter from Pfeiffer to Hemingway about the Trust Estate. Following the publication of his 1936 short story, “The Snows of Kilimanjaro”, Hemingway, a one-time ambulance driver in World War I, focused his attention on the travesties of the Spanish Civil War. Having witnessed the horrors of war firsthand, Hemingway grew concerned that inserting himself into a war zone as a reporter also meant placing himself in harm’s way, hence his creation of this trust for his son, made in connection with his wife’s uncle, Gus Pfeiffer. Single page measures 8.5 » x 11 ».

Vous pouvez être l’heureux propriétaire de ce document musée en l’achetant chez Arts et Autographes. 9 rue de l’Odéon-75006 PARIS. (Tél.: 01 43 25 60 48). Hemingway

Un peu de couleur dans le monde des lettres….

Parmi les revues créées par les surréalistes, il y a la revue Médium.  Cette revue connue sous le nom de Médium Communication surréaliste connut 4 numéros de novembre 1953 à janvier 1955. Elle succéda à Médium Information surréaliste (novembre 1952 — juin 1953). L’en-tête que nous présentons figure sur le papier utilisé par André Breton dans  sa correspondance à cette date là.

La lettre que nous présentons est adressée à Philippe Soupault.

BRETON André [Tinchebray, 1896 – Paris, 1966],  écrivain français. Lettre autographe signée, adressée à Philippe Soupault. Paris, 26 février 1954 ; 1 page in-4°. En-tête imprimé en couleur de « Qui est Medium ». Il le remercie pour le journal japonais. « Ne vous souciez plus trop du chinois : un ami a réussi à se procurer deux quotidiens de Pékin dont je veux espérer qu’ils ne sont pas trop anciens (ce n’est évidemment pas moi qui peux le déterminer). » Il lui envoie la lettre qu’il lui a lue au téléphone et le prie de la lui retourner.

Vous pouvez acheter cette lettre chez ARTS ET AUTOGRAPHES. 9 rue de l’Odéon. 75006 PARIS (Tél.: 01 43 25 60 48). Breton

NAPOLÉON Ier (Napoléon Bonaparte).

Si on trouve des notes et des manuscrits autographes datant de sa captivité, les documents signés à Sainte-Hélène par l’Empereur sont de la plus grande rareté, Napoléon se refusant d’écrire ou de signer des lettres qui devaient passer par la censure de Hudson Lowe. Il est plus rare de trouver des pièces signées de Napoléon que des manuscrits autographes, qui bien que spectaculaires n’en sont que moins rares !

Pièce signée. Longwood, 12 décembre 1817 ; 1 page oblongue in-8°, de la main de son valet Louis Marchand. Très rare document signé par Napoléon à Sainte-Hélène. Note adressée « Au Grand Maréchal », le général comte Bertrand, afin qu’il fasse payer 1 000 F « pour la toilette », 1 725 F « pour gages de Décembre », et 4 500 F « pour les besoins de la Maison ».

Pièce rarissime.

Ce document exceptionnel est disponible chez ARTS et AUTOGRAPHES. Pièce signée par Napoléon à Longwood.

manuscrits autographes d'Aragon

manuscrits autographes d'Aragon

Nous avons en ce moment à la galerie des manuscrits précieux d’Aragon.

Ensemble de manuscrits autographes dont un signé. Ensemble de 24 pages in-folio.

— Manuscrit autographe signé. Ensemble de 9 pages in-folio. « Dans le numéro de juin d’Europe, on a pu lire le texte de Paul Éluard De l’horizon d’un homme à l’horizon de tous qui est une introduction à ses Poèmes politiques. A sa demande, j’avais écrit à ce livre une préface qui avait pour but d’expliquer la liaison de cette introduction et des poèmes qui le suivent. Or il m’est arrivé qu’un livre nouveau d’Éluard, à peine cette préface écrite, m’a entraîné dans un mode de réflexions et de pensées qui n’en altèrent point ce sens, mais peut-être le complètent. J’ai hésité à en faire une lettre privée. J’ai hésité à les écrire pour tous. C’est le titre de ce texte de Paul Éluard De l’horizon d’un homme à l’horizon de tous qui m’a entraîné dans le sens de la seconde solution. » Suivent les 8 pages de ce manuscrit qui se finit par « Ceci devait se continuer par l’article d’Europe, n° de juillet, page 97, quinzième ligne, à partir des mots Cherche qui voudra le rapport… jusqu’à la fin. »

— Manuscrit autographe. 4 pages in-folio numérotées, au crayon. Manuscrit relatif à l’illustration de l’ouvrage Le nez au vent. « La chronique avait pour thème L’élégance de Paris se déplace vers l’ouest, et plus précisément portait sur l’avenue Montaigne. »

— Manuscrit destiné à être publié chez Europe en mai. Chronique de la Pluie et du beau temps. 9 pages 1/2 in-folio. « La radio suisse m’a fait passer une série de questions de caractère général : ce qu’on peut dire à la radio, ce qu’on n’y peut pas dire, la vérité de l’information, la liberté du speaker… que sais-je ? Après moi répondrait MM. Georges Duhamel, Léon Blum, André Gide, André Malraux… c’est à dire m’assure-t-on, les personnalités françaises qui partagent avec moi le privilège d’être connues dans la Fédération Helvétique à des titres divers. »

Ces rares manuscrits littéraires d’Aragon peuvent être admirés (et achetés) à notre galerie, 9 rue de l’Odéon-75006 PARIS. Tél. 01 43 25 60 48.

©ARTS ET AUTOGRAPHES 2011.

 

On visitera avec délices et émotions la maison d’Elsa Triolet et d’Aragon à Saint-Arnoult en Yvelines avec les tombes des deux écrivains au fond du parc, sous le chant du rossignol. Une visite à ne pas manquer !