Archives pour novembre 2012

Nous proposons dans notre dernier catalogue d’Hiver 2012 un étonnant et précieux document sur la mort d’Alphonse Allais. (Référence n°23950)

[ALLAIS Aphonse [Honfleur, 1855 – Paris, 1905],  écrivain humoristique français.]

Lettre autographe signée du docteur Pelet relatif à la mort d’Alphonse Allais, adressée à M. Vautel. [1905] ; 1 page in-8°, avec la coupure de presse publiant un extrait de cette lettre.

À la suite de la parution des Notes Parisiennes de Vautel, il relève l’allusion au suicide d’Alphonse Allais dans sa chambre d’hôtel. Le docteur Pelet répond : « Il faut absolument détruire cette légende de suicide d’Allais, ce brave ami est mort après trois heures de souffrances qui ont du être épouvantables. Avec sa sœur Madame Leroy-Allais, j’ai été le premier à pénétrer dans la petite chambre et rien ne dénotait le suicide. Et puis Allais, chimiste, comme  il était, s’il avait voulu mettre fin à ses jours, aurait choisi un moyen expéditif, croyez-le bien. La veille de sa mort, entouré de qques amis, il m’écrivait une lettre me donnant rendez-vous le lendemain matin pour déjeuner chez Peroncel. Je garde précieusement cette lettre. Pour sa vieille mère, pour sa famille, pour ses amis qui le pleurent encore, vous voudrez bien […] rétablir pour vos nombreux lecteurs ce qui n’est que la stricte vérité. » On joint la coupure de presse signalée dans cette lettre. Document précieux.

 

Vous pouvez acheter ce précieux document chez ARTS ET AUTOGRAPHES (Référence n°23950) 9 rue de l’Odéon 75006 PARIS. (Tél.: 01 43 25 60 48) ou par email à contact@autographe.com

Le manuscrit de Rouget de Lisle la Marseillaise que nous vous présentions dans un article précédent s’est vendu ce jeudi 15 novembre 2012 à l’Hôtel Drouot pour la somme de 192.000 euros prix auquel il faut ajouter les frais de la vente.

C’est donc un record mondial pour un manuscrit original de La Marseillaise. Le précédent record avait été établi en 1981 par le manuscrit acheté par Serge Gainsbourg. Le manuscrit présenté le 15 novembre 2012 par l’étude Néret Minet Tessier & Sarrou avec l’assistance de Jean-Emmanuel Raux, expert, a été l’objet d’une convoitise effrénée de nombreux amateurs.

Il a été bataillé rudement au téléphone par deux grands amateurs français pour finir au prix de 192.000 euros.

Le vendeur apprenant la nouvelle par téléphone en a pleuré d’émotions… c’est qu’il y tenait fort à ce manuscrit qu’il avait eu des années durant sous les yeux…