Archives pour Non classé

Revolution-Drome-28515Nous sommes spécialisés dans la vente de lettres et manuscrits rares. Nous voulons vous proposer ce rare récit d’époque révolutionnaire sur les événements de la Révolution dans la Drôme :

DRÔME — RÉVOLUTION À DIÉ.

Manuscrit d’époque révolutionnaire. 1789 ; 50 pages in-4°. Récit des événements survenus à partir de mai 1789 jusqu’en mai 1793, tant d’un point de vue local que national.Sur la page de titre (volante, détachée) : « Journal commencé le 1er may 1789, fini le..», puis page après page, on découvre la vie et les principaux évènements survenus à Dié (la plupart surtout des évènements politiques locaux, assemblée municipale, célébrations, naissances, décision de justices… ) ou en France (des nouvelles qui arrivent de Paris ou de la Region). Mai 1789 : « On écrit de Grenoble que les protestations contre le mandat des députés de la province aux état généraux » ; « assemblée Municipale dans laquelle il a été délibéré […] de chercher quelqu’un qui se charge des fontaines de la Ville » ; « il est tombé de la neige sur la montagne de…»; « on a reçu la nouvelle de la réunion des députés des trois ordres aux Etats Generaux, chacun s’est empressé de manifester la joie que causait cette nouvelle intéressante par une illumination générale ». 19 juillet 1789 : « chaque citoyen, à l’instar de la ville de Paris avait pris la cocarde… rouge et blanche »; « un courrier […] avait donner la nouvelle que le Commandant de la Bastille et le Prévost des Marchands avaient été arrêté, pendus, décapités et leurs têtes exposées au Palais Royal » ; 26 juillet : « on a chanté un té deum » ; septembre : « jugement de police qui condamne à 24 heures de prison Marcel M., convaincu d’avoir volé les haricots au Sr Morand »; octobre : « les officiers de la milice bourgeoise ont donné un diner de 25 couverts aux officiers de l’artillerie »; novembre : « le prix du pain a été fixé à 3l. la livre » ; 14 juillet 1792 : « la cérémonie du serment fédératif s’est passée ainsi que les années précédentes ». Ce manuscrit a été publié par l’abbé Chevalier [Jules-André, 1845-1922], dans son ouvrage consacré à la Révolution à Dié, paru en 1903.

Voici le lien pour cette lettre : Révolution dans la Drôme

Vous pouvez acheter cette très belle pièce au prix de 800 euros – 10 % = 720 euros. (Emballage protégé et envoi en recommandé avec AR). Une facture et un certificat seront délivrés à l’heureux acheteur.

The price for this item is 800 euros -10 % = 720 euros. An invoice and a certificate will be issued to the purchaser.

Il est plus prudent d’acheter des autographes à des experts reconnus et qui ont pignon sur rue.

Contactez nous par email : contact@autographe.com ou par téléphone : 33 (0)1 43 25 60 48, ou à notre galerie :

Galerie ARTS ET AUTOGRAPHES

Jean-Emmanuel RAUX, expert en autographes et manuscrits

9 rue de l’Odéon — 75006 PARIS — Tél.: 01 43 25 60 48

Email : contact@autographe.com

En ces temps incertains que devient le marché des autographes ?

Le marché est baissier sur les autographes. Seules certaines grosses pièces arrivent à garder leur valeur financière.

Les lettres exceptionnelles gardent une valeur certaine. Témoin cette lettre de Toulouse Lautrec qui s’est vendue hier chez Christies au prix de 17500 euros : http://www.christies.com/lotfinder/drawings-watercolors/henri-de-toulouse-lautrec-princeteau-et-lautrec-6063510-details.aspx?from=salesummery&intObjectID=6063510&sid=21307f43-87bd-4876-b573-d7d12173f71f

Une autre lettre s’était vendue plus chère en 2014 chez Sotheby’s: http://www.sothebys.com/fr/auctions/ecatalogue/lot.43.html/2014/livres-et-manuscrits-pf1403

Les lettres de Toulouse Lautrec ne sont pas rares. Une abondante correspondance s’était vendue il y a quelques années aux ETATS-UNIS. Le marché des lettres autographes est revenu aux prix des années 2005. Assagi, le marché ne pourra que repartir de l’avant et il y a de très belles pièces et de belles opportunités chez tous les marchands d’autographes.

L’affaire Aristophil s’est calmée. Le stock de la société sera vendu en vente judiciaire probablement à des prix bons marchés, encore faut-il relativiser les choses. Les bonnes pièces trouvent toujours preneur. De nouveaux clients sont apparus.

Le marché de l’Art Moderne est très friand de belles pièces et d’oeuvres de qualité. Le marché est résolument orienté à la hausse.

J.E. RAUX

Picasso-28509Picasso est le plus grand peintre du XXe siècle. Ses photographies s’arrachent partout autour de la planète. Nous vous proposons ces 4 photographies originales représentant le peintre.

Ensemble de photographies représentant Pablo Picasso :

— 3 photographies représentent Picasso avec Pierre Bertrand, lors d’un repas (tampon du 20 mai 1956, au dos). Sur l’une des photographies, on aperçoit Jean Cocteau. 15 X 10 cm, chaque.

— 1 photographie faite à Vallauris le 3 août 1956, représente Picasso entouré de Hélène Parmelin (femme du peintre E. Pignon), Paco Muñoz, Polo et Jacqueline Hutin (dernière femme de Pablo Picasso). 8,5 X 11 cm.

Voici le lien pour cet ensemble : Picasso

Ou sur notre site Arts.fr

Vous pouvez acheter cette très belle pièce au prix de 1000 euros. (Emballage protégé et envoi en recommandé avec AR). Une facture et un certificat seront délivrés à l’heureux acheteur.

The price for this item is 1000 euros. An invoice and a certificate will be issued to the purchaser.

Il est plus prudent d’acheter des autographes à des experts reconnus et qui ont pignon sur rue.

Contactez nous par email : contact@autographe.com ou par téléphone : 33 (0)1 43 25 60 48, ou à notre galerie :

Galerie ARTS ET AUTOGRAPHES

Jean-Emmanuel RAUX, expert en autographes et manuscrits

9 rue de l’Odéon — 75006 PARIS — Tél.: 01 43 25 60 48

Email : contact@autographe.com

Proust-29426Nous sommes spécialisés dans la vente de lettres et manuscrits rares. Témoin cette lettre de Marcel Proust :

PROUST  Marcel  [Paris, 1871 – id., 1922], écrivain français.

Lettre autographe signée, [adressée à Étienne Grosclaude]. Sans date [1905-1906] ; 4 pages in-8°, sur papier de deuil.

« Que vous êtes gentil ! Vous êtes passé chez moi ! À ma sympathie, à mon admiration pour vous, combien s’ajoute maintenant de reconnaissance. Mais que de confusion aussi !  Si j’avais pu penser cela ! Ne m’écrivez pas. En voyant que vous étiez venu, j’ai eu la brusque aberration de la folie de mon indiscrétion et de l’affreux ennui que cela devait être pour vous de m’écrire. Alors pour que par “politesse” vous ne m’écriviez pas tout de même,  je n’attends pas vos conseils, je vais acheter un tout petit peu de “Chartered” et un tout petit peu d’ “East Rand”. Et quand je vous rencontrerai (car je ne me lève guère qu’une fois par soir, mais ce jour là je sors, et même vais quelque fois dans les “fêtes”. Vous me direz si c’était fête ou non, si c’est cela que vous m’auriez conseillé. Du reste l’avenir me l’aura peut-être dit aussi, avant même que je vous rencontre. Mais ne prenez pas la peine de m’écrire. Vous avez déjà eu celle de venir qui me rend malheureux. Je ne sais comment vous remercier et je vous demande de me pardonner un moment de “toupet” mais pas fou, un toupet de timide. Croyez-moi votre fils reconnaissant et dévoué. Marcel Proust. »

Proust écrivait sur un papier de deuil suite au décès de sa mère le 26 septembre 1905.

Proust spéculait à la bourse. En janvier 1910, Proust demandera à Hauser : « Est-ce que tu me conseilles de vendre ma Chartered et ma de Beers ? » (Corr., t. X, p. 34).

Voici le lien pour cette lettre : Proust

Vous pouvez acheter cette très belle pièce au prix de 4 000 euros. (Emballage protégé et envoi en recommandé avec AR). Une facture et un certificat seront délivrés à l’heureux acheteur.

The price for this item is 4 000 euros. An invoice and a certificate will be issued to the purchaser.

Il est plus prudent d’acheter des autographes à des experts reconnus et qui ont pignon sur rue.

Contactez nous par email : contact@autographe.com ou par téléphone : 33 (0)1 43 25 60 48, ou à notre galerie :

Galerie ARTS ET AUTOGRAPHES

Jean-Emmanuel RAUX, expert en autographes et manuscrits

9 rue de l’Odéon — 75006 PARIS — Tél.: 01 43 25 60 48

Email : contact@autographe.com

627-GauguinNous avons de belles lettres de peintres et particulièrement de Gauguin dans nos trésors.

GAUGUIN Paul [Paris, 1848 – Atuona, îles Marquises, 1903],  peintre français.

Lettre autographe signée, adressée à Camille Pissarro. [Rouen, vers le 15-20 août 1884] ; 1 page in-8°.

« Mon cher Pissarro,

J’attends avec plaisir l’arrivée de votre fils et j’espère assez qu’il ne va pas loger chez Murer mais chez moi. Il faut que j’envoye en Norvège le tableau ; il est temps. Si vous comptez toujours exposer que Lucien les apporte pour je les envoie avec les miens d’un seul envoi. Quatre, deux dessins ou aquarelles et deux peintures je compte envoyer la même  chose.

A quoi pensez-vous d’avoir encore un enfant, le moment n’est pas choisi, il est vrai qu’on ne fait pas ce que l’on veut.

Je vous écris à la hâte. Tout à vous

P. Gauguin

Si on arrivait à vendre en Norvège vous savez qu’avec 5000f une famille peut vivre superbement et que le pays est très beau ».

Entre des mois de juin et d’août relativement froids, Paris, fut caniculaire. La température atteignit 35°6 le 5 juillet, 37°8 le 15 et 38°4 le 19 ; d’ou l’on infère la datation de la lettre.

C’est en grande partie par le truchement de Pissarro que le jeune Paul Gauguin, qui souhaite à la fois quitter Paris et adopter définitivement et exclusivement le métier de peintre, choisit à son tour de s’installer à Rouen. Il nourrit l’espoir, qui fait sourire le vieux Pissarro, de vendre facilement ses toiles aux riches négociants de la ville et trouve une maison dans le quartier Jouvenet en janvier 1884. Il y séjournera dix mois avant de rejoindre sa femme, partie avant lui, à Copenhague.

La production de Gauguin à Rouen, très mal connue, est fascinante et pose des questions essentielles sur l’état de l’impressionnisme au milieu des années 1880, alors que germe le mouvement néo-impressionniste. Gauguin envoie plusieurs de ses tableaux rouennais aux dernières expositions impressionnistes et c’est certainement le moment où sa peinture est le plus en phase avec les principes du mouvement, qu’il a approfondis en compagnie de Pissarro, de Cézanne et de Guillaumin. Mais l’originalité de ces peintures tient aussi au fait qu’il se cantonne dans son quartier résidentiel, rustique, ignorant  le centre-ville et ne peignant qu’exceptionnellement la Seine.

Le Rouen de Gauguin est un village verdoyant et mystérieux, dont le relief très particulier suggère des visions verticales et fermées, dans lesquelles le spectateur a l’impression de s’enfoncer. Ce visage de la ville,  présent aussi chez les peintres de l’école de Rouen, imprégnés de la géographie de leur cité, échappe entièrement à Monet et à Pissarro, même s’ils n’ont pas manqué d’explorer, comme il se doit à Rouen, les hauteurs environnantes.

En 1884, Paul Gauguin présente plusieurs tableaux. Pour la petite histoire, Fritz Thaulow et Paul Gauguin étaient à l’époque beaux-frères ayant épousé deux sœurs danoises Ingeborg et Mette Gad. Ajoutons à cela que Gauguin et Mette eurent un fils, Pola, qui devint par la suite le biographe d’Edvard Munch.

1890 est un bon cru pour les artistes français : les œuvres de Degas, Monet et Pissaro marquent l’exposition. L’année suivante c’est au tour d’Auguste Rodin de venir en terre nordique avec L’éternel printemps. Début 1895, Claude Monet revient en Norvège pour y peindre. Il séjourne quelques mois et son tableau du Mont Kolsaas est aujourd’hui exposé au Musée d’Orsay.

Voici le lien pour cette lettre : Gauguin

Vous pouvez acheter cette très belle pièce au prix de 18 000 euros. (Emballage protégé et envoi en recommandé avec AR). Une facture et un certificat seront délivrés à l’heureux acheteur.

The price for this item is 18 000 euros. An invoice and a certificate will be issued to the purchaser.

Il est plus prudent d’acheter des autographes à des experts reconnus et qui ont pignon sur rue.

Contactez nous par email : contact@autographe.com ou par téléphone : 33 (0)1 43 25 60 48, ou à notre galerie :

Galerie ARTS ET AUTOGRAPHES

Jean-Emmanuel RAUX, expert en autographes et manuscrits

9 rue de l’Odéon — 75006 PARIS — Tél.: 01 43 25 60 48

Email : contact@autographe.com

Triste jour que ce 13 février 1820. Le Duc de Berry est assassiné sur les marches de l’Opéra. Il vient d’être frappé d’un coup de couteau par un ouvrier, Louis Louvel.

Nous en avons un émouvant et précieux souvenir : Ce tissu imité du sang du duc de Berry.

BERRY Charles Ferdinand, duc de [Versailles, 1778 – Paris, 1820]

Berry-29290Extraordinaire et émouvante relique : Morceau de tissu imbibé du sang du duc de Berry, contenu dans une petite enveloppe de l’époque avec la mention manuscrite : « Ceci est le sang du duc de Bery assasiné le 13 février 1820, 11 heures 1/2 le soir à l’Opéra. ». Pièce exceptionnelle.

Voici le lien pour cette lettre : duc de Berry

Vous pouvez acheter cette très belle pièce au prix de 3000 euros. (Emballage protégé et envoi en recommandé avec AR). Une facture et un certificat seront délivrés à l’heureux acheteur.

The price for this item is 3000 euros. An invoice and a certificate will be issued to the purchaser.

Contactez nous par email : contact@autographe.com ou par téléphone : 33 (0)1 43 25 60 48, ou à notre galerie :

Galerie ARTS ET AUTOGRAPHES

Jean-Emmanuel RAUX, expert en autographes et manuscrits

9 rue de l’Odéon — 75006 PARIS — Tél.: 01 43 25 60 48

Email : contact@autographe.com