George Sand… un 9 novembre 1841

Jean-Emmanuel Raux —  8 novembre 2016 — Laisser un commentaire

sand-23827Nous avons un choix très étendu de lettres et manuscrits rares. Témoin cette lettre qui était perdue :

SAND George (Aurore Dupin, baronne Dudevant, dite) [Paris, 1804 – Nohant, 1876],  romancière française.

Lettre autographe signée, adressée à Edmond Combes, au consulat du Caire. [Paris, 9 novembre 1841] ; 3 pages in-8°, adresse avec cachet postal de Paris, encadrée.

« Je n’ai pu répondre à votre lettre du Caire avant aujourd’hui : en voici la raison. Je voulut répondre oui à votre demande et je ne le pouvais pas. J’étais en train de me brouiller sérieusement avec la Revue des Deux mondes, et maintenant nous avons organisé rapidement une revue dite indépendante dont le 1er n° a paru aujourd’hui. Elle est dirigée par Pierre Leroux, Louis Viardot et moi. J’ignore qui elle aura du succès. Mais elle sera faite en conscience, avec zèle, avec foi et amour. Je ne sais pas s’il sera possible de vous en faire parvenir un spécimen. Je vais m’en informer, et si cela se peut vous en recevrez le 1er n°, au consulat du Caire avec ma tardive réponse. Maintenant, mon cher Combes, si vous n’êtes pas contrain à nos idées sociales, envoyez-nous tout ce que vous voudrez, nous l’imprimerons, si vous consentez cependant à laisser ma censure […] retirer et changer peut être quelques mots, je crois que vous pouvez vous fier à moi pour cela et que vous ne craindrez pas d’être trop abîmé. J’y mettrai l’attention et la sollicitude de l’amitié. Je ne veux pas dire que je prétends mieux écrire que vous mais quelques fois les exigences d’un journal ont des particularités de forme et d’allure qui ne se peuvent pressentir d’aussi loin. Voyez, et usez de nous tant que vous voudrez. Nous appellerons l’attention tant que nous pourrons sur vos utiles travaux.

De mon côté, je vous demanderai quelque chose. Un  jeune homme de mes amis, est venu hier me demander de l’envoyer en Afrique d’une manière quelconque, comme naturaliste. J’ai pensé à vous. Auriez vous besoin d’un jeune savant pour enregistrer les premières découvertes que vous  êtes à même de faire en histoire naturelle ? Si cela était et que vous puissiez obtenir des fonds pour sa traversée, (mon jeune homme n’a rien du tout), vous m’expliqueriez tout ce qu’il doit faire auprès du gouvernement pour être autorisé à aller vous rejoindre. Je vous réponds de lui, comme d’un garçon intelligent, studieux, actif, dur à la fatigue quoique d’une apparence très frêle, décidé d’ailleurs à crever à la peine sans se plaindre. Très bon et d’un désintéressement sans limites. Voyez ce que vous pourriez faire de lui. Son unique désir est de voir du pays, et de ramasser des plantes, des insectes, des cailloux sur le bord de la mer rouge. Si cela vous est inutile  précisons que je n’ai rien dit.

Pourtant répondez-moi, et dites moi ce que vous conseillerez à un homme comme lui, dévoré du désir de voyager, et ne possédant que son savoir.

Ecrivez moi au bureau de la revue indépendante, rue des Saints pères. 16, Paris et si vous le voulez, envoyez moi vos manuscrits.

Amitiés de mes enfans, de mes amis, et croyez-moi tout à vous de coeur.

George Sand.

Je vous écris en courant, arrivée seulement hier du Berry et ne sachant à qui entendre. »

George Sand eut cependant l’occasion de voyager « par procuration », à travers les récits de proches. Edmond Combes [1758-1848], que Sand fréquentait, était parti en Orient en 1833 et avait publié plusieurs récits de voyage que la romancière possédait (Voyage en Abyssinie, Voyage en Égypte, en Nubie). Sand lui écrivit probablement plusieurs fois entre 1838 et 1848 (lettres perdues selon Georges Lubin).

COMBES Edmond [Castelnaudary, 1758 – Damas, 1848], voyageur et diplomate français. Sand lui écrivit probablement plusieurs fois entre 1838 et 1848 (lettres perdues selon Georges Lubin).

Voici le lien pour cette lettre très rare : George SAND

Vous pouvez acheter cette très belle pièce au prix de 4000 euros. (Emballage protégé et envoi en recommandé avec AR). Une facture et un certificat seront délivrés à l’heureux acheteur.

The price for this item is 4000 euros. An invoice and a certificate will be issued to the purchaser.

Contactez nous par email : contact@autographe.com ou par téléphone : 33 (0)1 43 25 60 48, ou à notre galerie :

Galerie ARTS ET AUTOGRAPHES

Jean-Emmanuel RAUX, expert en autographes et manuscrits

9 rue de l’Odéon — 75006 PARIS — Tél.: 01 43 25 60 48

Email : contact@autographe.com

Partagez :

Jean-Emmanuel Raux

Articles

Jean-Emmanuel Raux est expert en autographes depuis plus de 45 ans. Spécialisé dans l'achat, la vente et l'expertise d'autographes, lettres autographes et documents historiques, il dirige avec passion sa galerie parisienne Arts & Autographes. Jean-Emmanuel Raux est expert dans plusieurs études de commissaires priseurs. Il vous conseillera utilement pour la réalisation de vos collections.

Il n'y a pas de commentaire

Soyez le premier à commencer la conversation.

Laisser un commentaire

Le formatage de texte est disponible par la sélection de HTML. <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.