QUEL AVENIR POUR LES MANUSCRITS AUTOGRAPHES ?

Jean-Emmanuel Raux —  20 avril 2015 — 6 Conmmentaires

L’affaire Aristophil, qui défraie la chronique depuis plusieurs mois, angoisse certains collectionneurs qui s’inquiètent de voir le marché des autographes affecté par la disparition de l’un de ses importants acteurs, et inondé de milliers de manuscrits issus des collections que la société a réalisées ces dernières années.

Pourtant, Aristophil ne participe plus aux enchères depuis de nombreux mois, et les ventes d’autographes ont toujours autant de succès.

Le prix des belles pièces continue de progresser, logiquement,  par le simple phénomène de leur rareté et du nombre croissant des amateurs qui se les disputent.

Si d’aventure les collections d’Aristophil devaient un jour se retrouver dans des ventes aux enchères publiques, on verrait alors se bousculer une nombreuse foule de passionnés, bien décidés à saisir leur  seconde chance d’acquérir ces précieux documents. De bonnes affaires seront peut-être possibles, les ventes judiciaires n’étant pas réputées pour la mise en valeur de leurs lots. Mais n’y comptez pas trop, cela prendra des années et vous ne serez pas seul !

Arts et Autographes vous offre l’opportunité de faire figurer dans ses catalogues de grande qualité, votre collection, dans des catalogues diffusés à une clientèle internationale, bien au-delà des frontières hexagonales. Vous bénéficiez ainsi de notre réseau de clients et d’une diffusion inégalée, d’une qualité de présentation minutieuse et appréciée dans un catalogue de référence, ainsi que de la sécurité et de l’expertise que notre spécialiste en autographes et manuscrits Jean-Emmanuel Raux peut vous offrir. Nous présentons certainement le plus grand choix d’autographes et manuscrits à Paris.

Contactez nous par email : contact@autographe.com ou par téléphone : 33 (0)1 43 25 60 48, ou à notre galerie :

Galerie ARTS ET AUTOGRAPHES

Jean-Emmanuel RAUX, expert

9 rue de l’Odéon — 75006 PARIS

Tél.: 01 43 25 60 48

Galerie ouverte du mardi au samedi inclus de 11 h à 12 h 30 et 14 h à 18 h.

Partagez :

Jean-Emmanuel Raux

Articles

Jean-Emmanuel Raux est expert en autographes depuis plus de 45 ans. Spécialisé dans l'achat, la vente et l'expertise d'autographes, lettres autographes et documents historiques, il dirige avec passion sa galerie parisienne Arts & Autographes. Jean-Emmanuel Raux est expert dans plusieurs études de commissaires priseurs. Il vous conseillera utilement pour la réalisation de vos collections.

6 réponses à QUEL AVENIR POUR LES MANUSCRITS AUTOGRAPHES ?

  1. Vous avez tout à fait raison, cher Monsieur, les lettres et manuscrits autographes continuent à monter même sans la société Aristophil qui n’était qu’un acheteur. Je constate partout dans le monde, même en Chine, une demande toujours croissante des autographes français et européens. Aristophil a montré l’exemple depuis 12 ans…..et même sans elle la valeur des manuscrits autographes ne va cesser de monter…
    CL

    • Bonsoir, pourriez-vous nous en dire plus? En effet, je suis copropriétaire dans deux collections CORALYS. Où écrire, où chercher, où trouver des sites pour la revente? Je suis à la recherche de copropriétaires dans le but de reconstituer les collections. D’avance merci.

      • Nous vous conseillons de mettre de côté les manuscrits et d’attendre que le marché soit un peu plus dynamique. Le marché du manuscrit est en train de partir sur l’Asie et les USA avec la baisse de l’euro. Les prix devraient remonter dans les années qui viennent vous permettant de ne pas trop perdre sur votre investissement, voire même si vous êtes patient de le récupérer dans un avenir plus lointain.
        Investir dans les autographes c’est se lancer dans une collection qui doit vous passionner. On y investit pas dans un but purement financier (auquel cas, vous devrez préférer les actions).
        J.E. RAUX

  2. Ne suffit-il pas de vendre les collections en indivision à leur date d’échéance pour éviter qu’une mise sur le marché de toutes les collections n’entraîne une chute des cours ??

    • Le mandataire judiciaire a tout intérêt à faire durer la procédure pour de multiples raisons.
      Vous ne pourrez pas vendre les collections à mon humble avis en intégralité. Il faudrait juste vendre lettre par lettre ou par petits ensembles.
      Le temps qui passe est un gain parce que les prix resteront « normaux ». Le marché est constitué de collectionneurs, d’instituts privés ou publics qui aimeront certainement racheter quelques trésors que vous avez achetés.
      Mais les ventes judiciaires ne sont jamais là pour favoriser les vendeurs !

Rétroliens et pings:

  1. OPDIA – Quel avenir pour les manuscrits autographes ? - 7 mai 2015

    […] du marché des manuscrits autographes, voici un article qui donne un autre son de cloche en suivant ce lien, selon Jean-Emmanuel Raux, expert en documents autographes depuis bientôt 40 ans, qui dirige la […]

Répondre à Lancelot Charles Annuler la réponse

Le formatage de texte est disponible par la sélection de HTML. <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.