Archives pour guerre de 1918-1918

Soldat-1917

Lettre autographe signée  « Étienne », adressée à ses parents.

Étienne Nissolle, soldat au 117e chasseurs SHR. « Le 4 mai 1917 avant l’attaque » ; 1 page in-8°, avec adresse au dos. « Chers parents, Si cette lettre vous parvient, c’est qu’il m’est arrivé malheur. Ne pleurez pas. Je vous demande pardon de toutes les peines et de tous les soucis que je vous ai occasionnés. Je demande aussi pardon à mes frères et soeurs des méchancetés que j’ai pu avoir envers eux. Je sais dans ces durs moments qu’il y a un être supérieur aux hommes, un je ne sais quoi qui m’attire vers lui. Ne pleurez pas, je meurs en faisant mon devoir, à ma place de combat. Adieu chers parents, recevez les derniers baisers de votre fils qui vous aime. Étienne. »

Lettre écrite au moment précis où des mouvements de révolte se produisent dans l’armée. A  la suite du massacre du chemin des Dames, et avant que l’on confie à Pétain le sort de rétablir l’ordre, cette lettre est doublement émouvante. Elle a été postée le 7 mai, donc à un moment où, après l’attaque, on pensait le soldat perdu.

D’après l’archive familiale dont est issue cette lettre, le soldat échappa à la mort et revint dans sa famille après la guerre.

Vous aussi avez des souvenirs ou des lettres d’un soldat qui était à la Grande Guerre. Gardez les précieusement dans votre famille ! Ils font partie de votre patrimoine, le patrimoine de votre famille et doivent rester précieusement conservés et transmis de générations en générations.

 

Cette lettre nous a été gracieusement prêtée par un collectionneur et n’est donc pas à vendre.

Galerie ARTS ET AUTOGRAPHES

Jean-Emmanuel RAUX, expert

9 rue de l’Odéon — 75006 PARIS

Tél.: 01 43 25 60 48

Galerie ouverte du mardi au samedi inclus de 11 h à 12 h 30 et 14 h à 18 h.