Archives pour maréchal Ney

Waterloo_aquarelleWaterloo a été la fin d’un règne, la fin d’une époque. La France s’est tournée vers un autre destin. Celui qui avait inventé l’Europe avant tout le monde perdait son avenir et ses rêves.

Le 17 juin, la veille de la bataille de Waterloo, le Maréchal Ney écrivait une lettre « cérémonieuse » au moment de charger avec sa cavalerie… On n’était plus dans le contexte des conquêtes, déjà l’amorce de la fin se profilait. Il n’y a qu’à lire cette lettre extraordinaire pour le comprendre. Chaque mot a son importance.

NEY Michel, duc d’Elchingen, prince de la Moskowa [Sarrelouis, 1769 – Paris, 1815], maréchal d’Empire.

Lettre signée, adressée au maréchal SOULT, duc de Dalmatie. Frasne, le 17 juin 1815 ; 1 page in-4° avec adresse et contreseing manuscrit.

À LA VEILLE DE WATERLOO : Extraordinaire missive de Ney :

« L’ennemi présente plusieurs colonnes d’infanterie et de cavalerie qui semblent vouloir prendre l’offensive. L’infanterie du comte d’Erlon est enfin réunie ; je tiendrai avec elle et la cavalerie du général Roussel, jusqu’à la dernière extrémité et, espère même repousser l’ennemi jusqu’à ce ce que Sa Majesté m’ait fait connaître sa détermination dans ces circonstances. Je ferai prendre une position intermédiaire aux troupes du comte Reille. Je vous renouvelle, Monsieur le Maréchal, l’assurance de ma haute considération. Le Mal Pce de la Moskowa. Ney ».

Contactez nous par email : contact@autographe.com ou par téléphone : 33 (0)1 43 25 60 48, ou à notre galerie :

Galerie ARTS ET AUTOGRAPHES

Jean-Emmanuel RAUX, expert en autographes et manuscrits

9 rue de l’Odéon — 75006 PARIS — Tél.: 01 43 25 60 48

Email : contact@autographe.com