Archives pour Mendelssohn

Fanny_MendelssohnNous mettons en vente aux enchères, le 28 novembre 2014 à l’Hôtel Drouot, salle 9, par l’entremise de l’étude Tessier Sarrou un manuscrit mystérieux et merveilleux :

La Sonate de Pâques (Ostersonate) de Fanny Hensel Mendelssohn

A la poursuite du manuscrit perdu

Un mystérieux manuscrit musical, une Ostersonate (Sonate de Pâques), attribué au grand compositeur Felix Mendelssohn Bartholdy avait disparu. Les chercheurs voulaient identifier l’heureux possesseur.  Les musicologues se doutaient que le manuscrit pouvait être de la main de la sœur du compositeur, elle aussi compositrice. Mais comment le prouver, le manuscrit ayant disparu depuis de longues années ?

Un jour, le libraire Marc Loliée l’acquit à Hugo Mendelssohn et le revendit aussitôt au propriétaire actuel. Il fut vendu à l’époque, semble-t-il, comme de la main de Felix Mendelssohn.

Fanny Mendelssohn, qui n’était pas encore mariée au peintre Wilhelm Hensel, a évoqué dans plusieurs de ses lettres cette sonate qu’elle avait écrite. Fanny aurait donné le manuscrit de sa sonate à Felix comme un cadeau d’adieu, mais ce n’est qu’une hypothèse puisque ce manuscrit n’était pas signé. Fanny évoque dans son journal que, dès le mois d’avril 1829, elle a joué sa sonate de Pâques. En août de la même année, Felix Mendelssohn et Carl Klingemann montent à bord d’un navire pour New York et jouent sur un piano en acajou cette sonate.

Une Sonate de Pâques [la nôtre] a été enregistrée par Eric Heidsieck en 1972. C’est une œuvre en quatre mouvements en la majeur de Larry Todd qui donne un rapport détaillé dans son livre. Cela était attribué à Felix mais la musique ressemble plus à celle de Fanny, et il n’y a aucune autre preuve que Felix avait composé une telle pièce.

Mais de récents travaux menés par une bibliothécaire américaine, Madame Angela Mace, attribuent définitivement cette pièce à Fanny Mendelssohn Hensel, la sœur de Felix. En mai 2010, Madame Angela Mace rend visite au pianiste et examine le manuscrit. Elle reconnut tout de suite l’écriture de Fanny, très différente de celle de Felix.

Ce manuscrit est daté de 1828, soit un an avant son premier signalement dans le journal de Fanny avec son titre manuscrit sur la première page : Ostersonate. On peut considérer que cette sonate est une œuvre très importante pour Fanny Hensel Mendelssohn.

Au cours d’une des visites de Mendelssohn en Grande-Bretagne, l’un de ses plus proches amis, Karl Klingemann, a écrit dans une lettre à Fanny Mendelssohn que Felix avait joué sa Sonate de Pâques.

A-t-elle été composée par Fanny ? Était-ce un don de Felix à Fanny ou l’inverse?

La plupart des chercheurs croient que c’était un cadeau. Certains pensent que cette sonate a disparu, d’autres pensent que c’est la Sonate Écossaise, alias “Fantaisie en fa dièse mineur” op. 28

Voici un peu de ce qui est connu : Quelques jours après le départ de Felix pour l’Angleterre, Fanny écrit dans son journal qu’elle a joué sa Sonate de Pâques.

Klingemann indique effectivement dans sa lettre est « Felix a ensuite joué une partie du premier mouvement de vôtre Sonate de Pâques, Fraulein fiancée, dont je n’avais pas entendu parler que jusqu’à maintenant ».

Il n’est donc pas douteux qu’elle composât une telle sonate.

MENDELSSOHN BARTHOLDY Fanny [Hambourg, 1805 – Berlin, 1847], pianiste et compositrice allemande, soeur de Félix.

Manuscrit autographe. Sonate de Pâques. Daté mai 1828 ; 17 pages 1/2 pages in-4° oblongues. Est joint un brouillon de 2 pages in-4° oblongues. Ce manuscrit très précieux est estimé 25 000 / 30 000 euros.

Lien pour le catalogue en ligne (pdf en ligne) : ici.
Catalogue sur le site de Drouot avec toutes les images : ici.

QUAND ?  Vendredi 28 novembre 2014 à l’Hôtel Drouot – Richelieu – 9, rue Drouot, 75009 Paris – Salle 9.

Tessier & Sarrou

mail@tessier-sarrou.com

Tél. : 01 40 13 07 79 Fax : 01 42 33 61 94

Catalogue en ligne illustré :

http://www.neret-tessier.com/flash/index.jsp?id=20738&idCp=49&lng=fr

Catalogue sur demande à l’étude ou disponible à la galerie.

Galerie ARTS ET AUTOGRAPHES — Jean-Emmanuel RAUX, expert en autographes et manuscrits

9 rue de l’Odéon — 75006 PARIS

Tél.: 01 43 25 60 48

Galerie ouverte du mardi au samedi inclus — De 11 h à 12 h 30 et 14 h à 18 h.

Organisation de catalogues à prix marqués

Organisation de ventes publiques

Inouïe ! La plus belle collection privée de manuscrits musicaux est en vente chez J & J Lubrano Music Antiquarians pour 135 millions de dollars.

Une opportunité rarissime.

Vous verrez sur le site de la Maison de vente Lubrano, la liste des manuscrits extraordinaires composant cette collection. La profusion et la rareté insigne des manuscrits musicaux de Bach, Mozart, Beethoven, Ravel, Debussy, Chopin, Brahms, Mahler, Stravinsky, Bartok, Haydn, Mendelssohn, Prokofiev, Puccini, Schubert, Schoenberg, Weber, et d’autres… Des manuscrits d’oeuvres importantes, parmi les plus célèbres qu’il n’ait été donné d’entendre. A en donner le tournis ! Jamais une collection aussi considérable de manuscrits n’a été présentée sur le marché !

The Lehman Collection took nearly five decades to build, and a number of the manuscripts in the collection have a highly distinguished provenance. Previous owners include pianist Alfred Cortot; cellist and close friend of Chopin August Franchomme; musicologist Max Friedlaender; early 19th century pioneering musicologist and collector Aloys Fuchs; pianist and life-long friend of Ravel Lucien Garban; composers Charles Gounod and Michael Haydn; violinist and friend of Ravel Hélène Jourdan- Morhange; distinguished collector Louis Koch of Frankfurt, Germany; Gustav Mahler’s widow Alma Mahler; Russian choreographer and ballet dancer Léonide Massine; French composer, music critic and pupil of Ravel Roland-Manuel; great patron of the arts Princess Edmond de Polignac; Mahler’s nephew, son of Arnold Rosé, founder of the Rosé Quartet, Alfred Rosé; pianist Arthur Rubinstein; Swiss music critic and Richard Strauss biographer Willi Schuh; composer and pianist Clara Schumann; noted 19th century collector Edward Speyer; leading 19th century French mezzo-soprano and composer Pauline Viardot; and the noted late 18th-early 19th century Wilhelm Collection.

Of all of the previous owners, Alfred Cortot (1877-1962), whose important collection was formed in the early part of the 20th century, features most often. It would be nearly impossible for a collection of this quality and depth to be replicated today as there are so few important musical manuscripts still remaining in private hands and thus potentially available to the market.

The collection is currently on loan to the Morgan Library and Museum in New York City, which is very interested in adding it to its permanent holdings providing that funding can be secured. An acquisition by the Morgan would contribute significantly to the permanent musical resources of New York City by complementing the outstanding collections at such repositories as the New York Public Library and the Juilliard School. This does not preclude, however, a sale to an institution other than the Morgan, either in the US or abroad.

The Lehman Collection has come to be regarded throughout the world by scholars, performers and informed music-lovers alike, as an outstanding resource. The importance of consulting original manuscripts is well established and cannot be overestimated. The examination of primary source material is vitally important to our understanding of the creative process involved in musical composition.

Offered for sale by J & J Lubrano Music Antiquarians 351 West Neck Road, Lloyd Harbor, NY 11743 T 631-549-0672 – F 631-421-1677  info@lubranomusic.com –  www.lubranomusic.com