Archives pour Hôtel Bristol

Savary_1815Malgré l’absence d’investisseurs (la crise sans doute ?), la vente de L’Empire à Paris, avec l’Étude Mac-Arthur Kohn, a été un succès indéniable sur son ensemble.

70 % des lots ont été vendus. La présence de nombreux collectionneurs français et étrangers, présents dans la belle salle de l’Hôtel Bristol a animé tout au long de ces 3 heures la vente et permis d’obtenir des enchères élevées pour les lettres de Napoléon. Pour ne rester que dans les manuscrits, voici quelques enchères:

—Lot 18 : BONAPARTE : pièce autographe de 5 lignes : 7500 euros + frais de vente.

— Lot 41 : NAPOLÉON Ier : Ensemble de 3 lettres dont une datée de Tilsit, 1807 : 7000 euros + frais de vente.

— Lot 53 : Le document en latin imprimé sur soie pour l’Entrevue d’Erfurt : 8000 euros + frais de vente.

— Lot 131 : NAPOLÉON Ier : Ensemble de 4 lettres au comte Mollien : 10000 euros + frais de vente.

— Lot 134 : Lettre de soldat illustrée : 4000 euros + frais de vente.

— Lot 136 : NAPOLÉON Ier : Lettre de la campagne de Russie : 4000 euros + frais de vente.

— Lot 139 : NAPOLÉON Ier : Ensemble de 4 lettres au comte Mollien : 13000 euros + frais de vente.

— Lot 141 : Eugène de Beauharnais : La belle lettre à son beau père : 14000 euros + frais de vente. (Record mondial pour une lettre d’Eugène).

— Lot 198 : Marmont : lettre autographe signée au maréchal Ney sur la préparation de la bataille de Leipzig : 3800 euros + frais de vente.

— Lot 199 : NAPOLÉON Ier : Lettre sur la bataille de Leipzig : 5500 euros + frais de vente.

Les lettres de l’Ile d’Elbe ont explosées ! — Lot 203 : NAPOLÉON Ier : Lettre au comte Drouot : 5000 euros + frais de vente.

— Lot 209 : Le projet de lettre dicté par Napoléon à Savary pour se rendre aux Anglais avant de monter sur le Bellorophon : 13000 euros + frais de vente.

Napoléon suscite toujours plus de passions et cette vente montre qu’il est possible d’acheter encore de nos jours des documents importants de notre histoire.