Réf : 24152 PEINTURE BEAUX ARTS

400 €

Réserver

[VUILLARD Édouard [Cuiseaux, 1868 - La Baule, 1940], peintre français]. Docteur WEIL Prosper-Émile [1873-1963], médecin français.

2 lettres autographes signées

2 lettres signées chacune d’une initiale, sans doute adressées par le docteur Weil, à Édouard Vuillard, enveloppe jointe (Morgat, Finistère, juillet 1926). — « Vendredi, Les Goëlands, Morgat par Crozon Finistère » ; 2 pages in-4°. « Vite que je vous écrive avant que ne m’envahisse le flot de paresse. Je le sens qui menace et monte ! C’est déjà signe de “vacances” et il y a d’autres symptômes encore : quelque peu de rose sur les joues, quelques coups de soleil sur le cou, quelques haricots du jardin dans l’estomac, quelque je m’en fichisme dans l’âme ; enfin des préoccupations purement météorologiques. Demain 1ere trempette de la famille Weil-Fenouillard ! [Mme Weil et ses enfants]. Chaque objet, en sortant de la malle, a repris seul et magiquement sa place de l’an passé. Rien n’a changé en ce cadre, sinon que les gosses et les arbres d’alentour ont grandi et rien non plus, n’a changé en moi sinon mon attachement pour vous, qui a fait comme les plantes. J’ai hâte d’un mot de vous (à défaut hélas de présence). J’ai hâte surtout des nouvelles de santé... vous, votre maman, Roussel. Vos occupations, vos préoccupations, vos pensées... je vous tiens quitte avec cela. Voyez mon peu d’exigence. Je viens de lire les lettres de Tourguenief à Mme Viardot. Mais pourquoi est-ce que les lettres des “autres” me passionnent si peu ? Seuls les points de suspension me semblent offrir quelque intérêt. Je pense que c’est parce qu’ils représentent le plus proche, le plus intime et le meilleur, aussi j’en mets ici ........................ un tas pour vous. » — « Dimanche » ; 4 pages in-4°. « Décidément, cher ami à moi, j’aime le pointillisme ! […]. Et si les points d’interrogation ont ce pouvoir de le faire apparaître, vous en verrez surgir une trombe. J’en ai plein un sac ! Coco est reparti après 3 glorieuses ! Naturellement il ne m’a rien raconté surtout de vous, et il est bien certain qu’il en sera de même de nous lorsqu’il vous verra ! Pourtant quel beau sujet de conversation et que de merveilleuses choses à vous dire. Journées de soleil et de gaieté, faites de randonnées d’auto à travers des forêts enchantées par Merlin — visites des petites chapelles discrètement blotties dans ces bois et dont vous aimeriez la pierre et le mystère — l’une d’ailleurs, enrichie de fresques, largement chantées par votre ami Denis [Maurice Denis]. Bons déjeuners, ce qui n’est pas du tout à dédaigner - et puis... une nuit inoubliable. Partis au clair de lune à 10 heures, rentrés à.... je vous le donne en 1000... à 8 h 1/2 le matin ! —Nuit pleine de joyeuses péripéties, agrémentée d’un lever de lune, aurore, lever de soleil ! — pimentée de fous rires, de souper avec feu de bois improvisé, belle humeur générale. Impossibilité de réembarquer par une mer si violente qu’elle a brisé un aviron et jeté nos 2 marins, pourtant vigoureux, à l’eau. Alors il a fallu comme des Robinsons, camper toute la nuit dans notre île, trempés d’eau salée, blottis les uns contre les autres, cassés de rires ; et revenir au petit jour en luttant vaille que vaille contre le courant. Pas même dormi le lendemain ! Voilà comme nous sommes ! On est quand même reluisants de belle mine et cela malgré les atteintes d’une épidémie de détraquage digestif qui nous rend tous, à tour de rôle , plus ou moins malade 24 heures. Je continue la politique d’autruche et de vacances et ne prends plus la température. Voulez-vous que je vous rapporte de nouvelles photos? Les regarderiez-vous l’an prochain ? Dites-moi cela et puis racontez moi de vous, votre maman, votre installation. Voici presque réalisé le rêve d’Isabelle “être homme à tout faire dans une grande maison en est-elle souriante ? Votre maman heureuse de votre repos? et vous accomplissant votre devoir de vacances qui est celui bien portant et heureux pour son bonheur à elle. Avez-vous de nouveau trempé vos pinceaux? Quels hôtes au château ? Quel emploi de votre temps ? Ah ! vous en avez des points d’interrogation ! - jusqu’à quand restez-vous ? - Dites mille choses de ma part à la Dame des Clayes et avec mes affectueux souvenirs pour votre maman, mon amitié inchangeable pour vous. Si cette lettre vous parait indéchiffrable, la faute en est à un vent du diable contre lequel je lutte pour écrire. »