Archives pour vente aux enchères Drouot

Nous avons le plaisir de vous convier à la belle vente publique d’autographes et manuscrits à l’Hôtel DROUOT, le Mercredi 26 février 2020 à 14 h 30, salle 1, par l’entremise de l’étude Mathias Oger Blanchet pour voir (et acquérir) le manuscrit de l’ascension du Mont Blanc par Henriette d’Angeville en 1838 !

ANGEVILLE Henriette d’ [Semur-en-Auxois, 1794 – Lausanne, 1871], alpiniste franco-suisse. Elle est la deuxième femme à gravir le Mont Blanc. Précieux manuscrits autographes sur son ascension du Mont Blanc en septembre 1838.

C’est la partie “premier jet” de son ouvrage.

Voici le lien sur le site de l’étude : lot 400

— Cahier manuscrit « 1er cahier / Division de l’ouvrage en deux parties – manuscrit de famille ».

« La première intitulée : excursions dans les Alpes savoisiennes en juillet et aoust 1838.

La 2eme : Ascension au Mont blanc en 7bre 1838. » Suit le plan de son manuscrit. Ce manuscrit fait 224 pages in-4°, très abondamment corrigées.

— Cahier manuscrit avec l’inscription « Ascension au Mont-blanc », abondamment corrigé. 86 pages numérotées. 23,5 x 18 cm, quelques brunissures. « Ascension au sommet du Mont Blanc les 3 4 et 5 7bre 1838 par Mlle Henriette d’Angeville ».  

— Cahier manuscrit avec l’inscription « Seconde Partie Ascension », abondamment corrigé. 84 pages numérotées. 23,5 x 18 cm, quelques brunissures et taches d’humidité. « Ch. XII – Départ pour l’ascension ».  

— Chemise légendée « Après l’ascension », réunissant plusieurs papiers et un carnet en rapport avec l’ascension.

— Manuscrit autographe (avec un dessin). Daté « Chamonix, 3 août 1838 »; 15 pages abondamment corrigées. Manuscrit sous forme de lettre concernant son ascension.

— « Corrections diverses – Les 3/4 non adoptées » Réunion de 12 pages in-4°. 

— Réunion d’environ 17 pages, paperolles, notes préparatoires à la rédaction du manuscrit. Pertes sur le bas sur 4 feuillets ayant pris l’humidité.

Est joint un très bel album en percaline vert foncé (usures), 31 x 40 cm, avec sur le premier plat les initiales « h A » en lettres dorées surmonté d’une couronne, réunissant des pages manuscrites (avec des corrections manuscrites autographes) intercalées avec des aquarelles et des dessins originaux (certains attribués à H. d’Angeville) d’autres à son entourage sans doute.

On voit une procession à Chamonix, au bord de l’Arve, un beau dessin avec la devise « Vouloir c’est pouvoir, 4 septembre 1838 », 10 dessins sur calques dont une scène dans les alpages, un dessin attribué à Hébert selon une mention représentant une scène de Niederhaüsen, un dessin à l’encre sur calque (sans doute recopié par Henriette d’Angeville) du panorama de la cime du Mont Blanc par Joseph Marie Couttet, etc.

Voici le lien sur le site de l’étude : lot 400

Le catalogue est en ligne sur Drouot online et sur le site de la Maison de vente : MATHIAS & OGER BLANCHET

Expert  pour la partie autographes: Jean-Emmanuel RAUX

9 rue de l’Odéon 75 006 – PARIS — Courriel : contact@autographe.com

Exposition publique : lundi 24 février 2020 de 11 h à 18 h, salle 1 et le mardi 25 février de 11 h à 12 h

OGER BLANCHET : 22, rue Drouot – 75009 Paris – France – T. +33 (0)1 42 46 96 95 – F. +33 (0)1 45 23 16 32. COURRIEL : contact@ogerblanchet.fr

Vous pouvez aussi retrouver le catalogue sur :

Bibliorare :

Pyramide5Nous vous annonçons la vente publique d’autographes et de livres avec l’étude TESSIER-SARROU le vendredi 13 mai 2016 à 14 h Salle 7 à l’Hôtel Drouot, Paris.

Sommaire

— Autographes d’académiciens (lots 1 à 13). Importante collection de photographies signées et de pensées autographes signées. Manuscrit et aquarelle de George Sand (lot 37 et 38).

Champollion-39Lettre autographe signée de Champollion

— Archives de NESTOR L’HÔTE, le dessinateur de l’expédition CHAMPOLLION.
Rare lettre de Champollion et lettres de Nestor L’Hote sur leurs fouilles archéologiques en Egypte : Intéressantes et rares lettres, très denses, dans la vallée des Rois, Siouth, Thèbes, Ibsamboul, Louxor, etc., manuscrits sur les hiéroglyphes, sur l’Egypte ancienne, dessins, etc.
Une correspondance de Frédéric Caillaud clôture la partie égyptienne.

Proust-109

 Lettre autographe signée de Marcel Proust

— Autographes divers : Gustave Charpentier, bulle du pape Clément XI, Hoche, lettres de soldats, documents du Maine et Loire, Marcel Proust (2 belles lettres), documents sur le Siège et les ballons de Paris, etc.

Seconde partie : Livres anciens et modernes.

Catalogue gratuit chez les experts et à l’étude  sur demande.

Sur internet : http://www.tessier-sarrou.com//html/index.jsp?id=27449

Contact étude : Tessier & Sarrou : mail@tessier-sarrou.com
Tél. : 01 40 13 07 79 — Fax : 01 42 33 61 94
Contact pour la partie autographes : Jean RAUX : contact@autographe.com

Fanny_MendelssohnNous mettons en vente aux enchères, le 28 novembre 2014 à l’Hôtel Drouot, salle 9, par l’entremise de l’étude Tessier Sarrou un manuscrit mystérieux et merveilleux :

La Sonate de Pâques (Ostersonate) de Fanny Hensel Mendelssohn

A la poursuite du manuscrit perdu

Un mystérieux manuscrit musical, une Ostersonate (Sonate de Pâques), attribué au grand compositeur Felix Mendelssohn Bartholdy avait disparu. Les chercheurs voulaient identifier l’heureux possesseur.  Les musicologues se doutaient que le manuscrit pouvait être de la main de la sœur du compositeur, elle aussi compositrice. Mais comment le prouver, le manuscrit ayant disparu depuis de longues années ?

Un jour, le libraire Marc Loliée l’acquit à Hugo Mendelssohn et le revendit aussitôt au propriétaire actuel. Il fut vendu à l’époque, semble-t-il, comme de la main de Felix Mendelssohn.

Fanny Mendelssohn, qui n’était pas encore mariée au peintre Wilhelm Hensel, a évoqué dans plusieurs de ses lettres cette sonate qu’elle avait écrite. Fanny aurait donné le manuscrit de sa sonate à Felix comme un cadeau d’adieu, mais ce n’est qu’une hypothèse puisque ce manuscrit n’était pas signé. Fanny évoque dans son journal que, dès le mois d’avril 1829, elle a joué sa sonate de Pâques. En août de la même année, Felix Mendelssohn et Carl Klingemann montent à bord d’un navire pour New York et jouent sur un piano en acajou cette sonate.

Une Sonate de Pâques [la nôtre] a été enregistrée par Eric Heidsieck en 1972. C’est une œuvre en quatre mouvements en la majeur de Larry Todd qui donne un rapport détaillé dans son livre. Cela était attribué à Felix mais la musique ressemble plus à celle de Fanny, et il n’y a aucune autre preuve que Felix avait composé une telle pièce.

Mais de récents travaux menés par une bibliothécaire américaine, Madame Angela Mace, attribuent définitivement cette pièce à Fanny Mendelssohn Hensel, la sœur de Felix. En mai 2010, Madame Angela Mace rend visite au pianiste et examine le manuscrit. Elle reconnut tout de suite l’écriture de Fanny, très différente de celle de Felix.

Ce manuscrit est daté de 1828, soit un an avant son premier signalement dans le journal de Fanny avec son titre manuscrit sur la première page : Ostersonate. On peut considérer que cette sonate est une œuvre très importante pour Fanny Hensel Mendelssohn.

Au cours d’une des visites de Mendelssohn en Grande-Bretagne, l’un de ses plus proches amis, Karl Klingemann, a écrit dans une lettre à Fanny Mendelssohn que Felix avait joué sa Sonate de Pâques.

A-t-elle été composée par Fanny ? Était-ce un don de Felix à Fanny ou l’inverse?

La plupart des chercheurs croient que c’était un cadeau. Certains pensent que cette sonate a disparu, d’autres pensent que c’est la Sonate Écossaise, alias “Fantaisie en fa dièse mineur” op. 28

Voici un peu de ce qui est connu : Quelques jours après le départ de Felix pour l’Angleterre, Fanny écrit dans son journal qu’elle a joué sa Sonate de Pâques.

Klingemann indique effectivement dans sa lettre est « Felix a ensuite joué une partie du premier mouvement de vôtre Sonate de Pâques, Fraulein fiancée, dont je n’avais pas entendu parler que jusqu’à maintenant ».

Il n’est donc pas douteux qu’elle composât une telle sonate.

MENDELSSOHN BARTHOLDY Fanny [Hambourg, 1805 – Berlin, 1847], pianiste et compositrice allemande, soeur de Félix.

Manuscrit autographe. Sonate de Pâques. Daté mai 1828 ; 17 pages 1/2 pages in-4° oblongues. Est joint un brouillon de 2 pages in-4° oblongues. Ce manuscrit très précieux est estimé 25 000 / 30 000 euros.

Lien pour le catalogue en ligne (pdf en ligne) : ici.
Catalogue sur le site de Drouot avec toutes les images : ici.

QUAND ?  Vendredi 28 novembre 2014 à l’Hôtel Drouot – Richelieu – 9, rue Drouot, 75009 Paris – Salle 9.

Tessier & Sarrou

mail@tessier-sarrou.com

Tél. : 01 40 13 07 79 Fax : 01 42 33 61 94

Catalogue en ligne illustré :

http://www.neret-tessier.com/flash/index.jsp?id=20738&idCp=49&lng=fr

Catalogue sur demande à l’étude ou disponible à la galerie.

Galerie ARTS ET AUTOGRAPHES — Jean-Emmanuel RAUX, expert en autographes et manuscrits

9 rue de l’Odéon — 75006 PARIS

Tél.: 01 43 25 60 48

Galerie ouverte du mardi au samedi inclus — De 11 h à 12 h 30 et 14 h à 18 h.

Organisation de catalogues à prix marqués

Organisation de ventes publiques